Visiter l’île Robinson Crusoe

©JeremyRichards
archipel-juan-fernandez

L’île, dénommée selon le célèbre roman de l’Anglais Daniel Defoe, fait partie de l’archipel Juan Fernandez, dont elle est la seule terre habitée. Située à plus de 600 kilomètres du continent chilien, elle trouve son origine dans l’activité volcanique sous-jacente, dont on observe les traces sous la forme de quatre volcans basaltiques aux cratères visibles. Eloigné de toute terre, l’ensemble de l’archipel est classé depuis 1977 comme réserve mondiale de la biosphère, du fait de la faune et de la flore endémique qu’elle abrite.

Fouler la terre de l’île Robinson Crusoe

L’île forme une destination de prédilection pour tous les voyageurs qui aiment les atmosphères de bout du monde et de solitude. À Santiago, il faut prendre un vol de trois heures au-dessus de l’océan, le départ pouvant être sujet aux conditions climatiques du moment. Le jeu en vaut néanmoins la chandelle pour qui aime les destinations insolites : entre plages isolées de tout, pics volcaniques recouverts d’une végétation dense, faune et flore uniques en leur genre et absence de toute sophistication relative à la vie moderne, il s’agit réellement d’une expérience hors-normes. Étant donné l’offre d’hébergement limitée sur l’île et la faible fréquence des vols qui s’y rendent, il faut prévoir un budget conséquent pour séjourner sur l’archipel Juan Fernandez.

robinson-crusoe-ile

©JeremyRichards

Le naufrage d’Alexandre Selkirk, où comment l’île entra dans la légende

Né en 1676 à Lower Largo, dans le comté de Fife d’Écosse, Alexandre Selkirk prit la mer en 1695 pour échapper à une comparution devant la justice. Devenu officier dans l’équipage du corsaire anglais William Dampier en 1703, il échoue sur l’île principale de l’archipel Juan Fernandez, alors que le reste de l’équipage sombre un peu plus loin. Laissé à son propre sort, il y vécut 4 ans et 4 jours à l’écart de toute trace humaine.

san-juan-bautista

©Tom

Le roman de Daniel Defoe passé à la légende

L’île, alors appelée A mas tierra, et Alexandre Selkirk seraient probablement restés anonymes, si l’écrivain Daniel Defoe n’avait pas publié en 1719 le roman intitulé Robinson Crusoé, en s’inspirant librement de l’histoire de Selkirk. Son héros vivra seul sur l’île pendant 28 ans, faisant la connaissance du sauvage nommé Vendredi. Ainsi, le roman prend largement des distances avec l’histoire réelle de Selkirk. Il connaîtra un succès immédiat dès sa publication. Quant à Selkirk, durement affecté par son séjour solitaire, il retournera en 1711 en Grande-Bretagne. Ironie du sort, il mourra en 1721 à bord d’un navire négrier, emporté par la fièvre jaune au large du Ghana.

crusoe-island

©JeremyRichards

L’archipel Juan Fernandez aujourd’hui

De nos jours, les voyageurs viennent visiter les îles de l’archipel Juan Fernandez essentiellement pour le mythe de Robinson Crusoé, mais pas seulement. L’exceptionnelle localisation de l’endroit, en plein Pacifique et loin de toute terre, en fait un refuge extraordinaire de nature et de déconnexion. On y vient plonger dans les fonds marins, randonner au sommet de ses volcans et tenter de vivre l’expérience de Robinson.

Quelques idées de voyages


Découvrez tous nos programmes