Conseils santé

Laure Gallian
Peinture murale indien natif Chili. Vaccin Chili

Un accompagnement santé sur-mesure

Vous vous posez quelques questions concernant votre santé pour votre voyage au Chili ? Vous vous demandez s’il vous faut un vaccin Chili, ou un traitement préventif ? Rien de plus normal. Soyez rassurés : voyager dans notre beau pays ne présente pas de risques majeurs pour la santé.

Vaccin Chili : il n’y a pas de vaccins obligatoires au Chili. Nous vous recommandons néanmoins de vérifier que vous êtes bien à jour sur vos rappels.

Boire de l’eau : bien que l’eau soit potable dans la plupart des grandes villes, nous vous recommandons de privilégier les bonbonnes d’eau potable (évitez tant qu’il se peut les bouteilles en plastique à usage unique afin de limiter votre impact carbone). En effet, l’eau étant chargée en minéraux, elle pourrait incommoder les estomacs sensibles.

Mal des montagnes (« soroche ») : le mal d’altitude présente des risques importants, notamment pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques. En effet, passée une certaine altitude, et selon les sensibilités, il est fréquent de souffrir du mal d’altitude. Ce dernier se manifeste par de nombreux symptômes : toux importantes, mal de tête, étourdissements, nausées… C’est pourquoi nous vous recommandons de vous acclimater à l’altitude par paliers. Par exemple, si vous souhaitez découvrir les magnifiques paysages du désert d’altitude d’Atacama, nous vous conseillons de dormir à San Pedro de Atacama, petite commune perchée à 2400 mètres d’altitude, pour rayonner ensuite, par excursions à la journée, vers des altitudes plus importantes. Les symptômes du mal d’altitude, s’ils sont légers, disparaissent généralement au bout de 24 à 48h. Il est important d’y prêter attention et, dans le doute, de consulter un médecin. Pour faire disparaître les symptômes, il vous suffira de redescendre, même de 500 mètres.

Maladies vectorielles : Si le paludisme est absent de l’ensemble du Chili, le risque d’autres maladies transmises par d’autres moustiques peut être présent.Il est, depuis longtemps, connu sur l’île de Pâques, où les cas de dengue ne sont pas exceptionnels. Mais les moustiques du genre Aedes, vecteurs de la dengue, du chikungunya, voire du virus Zika ou encore de la fièvre jaune, ont été récemment signalés dans le nord du pays (régions d’Arica et d’Iquique). Les risques ne concernent que cette zone où les voyageurs devront observer une bonne protection par répulsifs peau et vêtements (l’utilisation de moustiquaires ne s’impose pas, l’activité des moustiques aedes étant diurne).

Des questions ? Besoin de conseils ? Parce que nous voulons que votre voyage se passe dans les meilleures conditions possibles, en tant que membre de la communauté d’agences locales bynativ, nous pouvons vous mettre en contact avec un médecin spécialiste des voyages. Vous pouvez lui écrire directement à l’adresse suivante : sante.en.voyage@bynativ.com il répondra à toutes vos petites questions afin que vous puissiez partir sereins à la découverte du Chili.

Nos garanties

Votre devis sur mesure
Demander un devis